ACTUALITES METIER



Sortie du dernier numéro de la revue scientifique du CEA
17/07/19

Dans cette édition entièrement numérique, vous pourrez découvrir les techniques et technologies innovantes développées par le CEA au bénéfice de la connaissance des civilisations anciennes, de la préservation des vestiges du passé et de la prospection archéologique : http://www.cea.fr/multimedia/Lists/StaticFiles/clefs/science-histoire/index.html

Table ronde au Louvre - mercredi 26 juin 2019: Musée national du Louvre et direction des musées de Dijon
21/06/19

Le 16 mai 2019, le musée national du Louvre, représenté par Jean-Luc Martinez son président-directeur et la ville de Dijon, représentée par François Rebsamen, son maire, signaient une convention-cadre de partenariat. Une date symbolique à la veille de la réouverture d'un musée des Beaux-Arts de Dijon métamorphosé après une rénovation qui aura duré plus de 10 ans. L’objet de cette convention : établir les axes d’un partenariat de coopération scientifique, éducative et culturelle entre le musée du Louvre et la Ville de Dijon, à travers notamment la valorisation de la rénovation du musée des Beaux-Arts, l’organisation d’expositions temporaires autour de commissariats partagés, la collaboration et l’échange scientifique entre le musée du Louvre et les musées de Dijon pour la valorisation de leurs collections respectives…

C’est dans ce cadre que se tiendra, mercredi 26 juin, dans l’auditorium du Louvre, une table ronde sur la métamorphose du musée des Beaux-Arts de Dijon. Le projet sera présenté par David Liot, directeur des musées de Dijon et une partie de l’équipe des conservateurs ;  leurs propos seront complétés par des interventions de Nicolas Surlapierre, directeur du musée des Beaux-Arts et d’archéologie de Besançon et de Cyrille Sciama, ancien conservateur au musée d’Arts de Nantes, deux musées récemment ouverts après des travaux de rénovation majeurs.

Les propos introductifs de cette table ronde seront notamment portés par Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre et Christine Martin, adjointe déléguée à la culture à la ville de Dijon.

Trouvez le programme ici.

 

 

Journée d'échange Le musée, acteur de la société, 17 octobre 2019, Chartres (28)
20/06/19

Vous trouverez ici le bulletin d'inscription et le programme de la journée.

Fédération des Ecomusées et des Musées de Société
10/05/19

Vous trouverez toutes les informations concernant cette fédération ici.

Journée d'échange Musées et territoire, 6 juin, à l'écomusée du Véron à Savigny-en-Véron (37)
15/04/19

 

Cette journée s'inscrit dans le cadre du cycle de rencontres Quelle stratégie muséale en Centre Val de Loire ? initié à Châteauroux le 7 mars dernier.


- Indre : la ville de Châteauroux a accueilli le lancement des journées PSC : Quelle stratégie muséale en Centre val de Loire ?le 7 mars 2019 à la médiathèque Equinoxe

- Indre-et-Loire : la communauté de communes Chinon Vienne et Loire accueillera la rencontre Musées et territoire le 6 juin 2019 à l'écomusée du Véron à Savigny-en-Véron, programme prévisionnel.

- Eure-et-Loir : la ville de Chartres pourrait accueillir la rencontre Le musée, acteur de la société le 17 octobre 2019 à la médiathèque L’Apostrophe

- Loir-et-Cher : la ville de Blois accueillera la rencontre Les musées-monde / musées mixtes le 5 novembre 2019 au château-musée des beaux-arts

- Loiret : la ville de Pithiviers accueillera la synthèse régionale des pôles de référence (collections, publics) le 12 décembre 2019 au Théâtre du Donjon.

Mission de la mémoire de l'esclavage, des traites et de leurs abolitions
10/04/19

Pour plus d'informations sur cette mission rendez-vous sur le site.

[Doctorat] appel à candidatures doctorat
29/03/19

Professionnels du patrimoine
Candidatez au parcours doctoral de thèse par le projet de l’Ecole universitaire de recherche Humanités, création et patrimoine

Ouverture de l’appel à candidatures : 8 avril 2019 à midi
Clôture de l’appel à candidatures : 10 mai 2019 à minuit

L’école universitaire de recherche Humanités, création et patrimoine (Paris Seine Graduate School Humanities, Creation and Heritage – PSGS-HCH), portée par la Comue Université Paris Seine, accueillera à la rentrée 2019 les étudiants souhaitant s’engager dans un parcours doctoral de thèse par le projet. Le présent appel à candidature est destiné à recruter ces futurs doctorants. L’Institut national du patrimoine est membre de l’EUR Humanités, création et patrimoine

Deux mentions sont ouvertes aux professionnels du patrimoine :

Études patrimoniales
Pour le professionnel de la conservation du patrimoine, le doctorat sur projet doit permettre de produire des connaissances nouvelles, tant dans les disciplines fondamentales qui servent de référence à l’expertise patrimoniale (notamment histoire, histoire de l’art, archéologie, histoire des sciences et techniques) que dans les disciplines techniques qui sont mises en œuvre dans l’exercice de la pratique patrimoniale (notamment muséologie, archivistique, méthodes d’analyse et de description du patrimoine mobilier et bâti, ainsi que du patrimoine archéologique). Il s’articule autour d’un projet patrimonial qui peut être par exemple, le commissariat d’une exposition, l’élaboration d’un nouveau projet scientifique et culturel, la conception et réalisation d’un nouvel accrochage des collections permanentes, le traitement et la mise en valeur d’un fonds d’archives, l’analyse et la description d’un ensemble d’objets mobiliers ou issus d’une fouille.
Contact : Christian Hottin, directeur des études du département des conservateurs de l’INP (christian.hottin@inp.fr)


Conservation-restauration du patrimoine
Le doctorat en conservation-restauration du patrimoine est une expérience professionnelle de recherche qui prend naissance dans la pratique de la conservation-restauration. L’analyse et la mise en perspective des résultats, la réflexivité autour de cette pratique, l’invention ou la construction de savoir-faire, de technologies, ou au sens large, d’outils, qu’ils soient conceptuels ou méthodologiques, qui sont au cœur de ce doctorat, sont actuellement absents du champ disciplinaire de la   conservation restauration. Ce doctorat sur projet serait le complément attendu, à la fois par les professionnels de la conservation-restauration mais aussi par les acteurs de la chaîne patrimoniale, au doctorat académique qui peut avoir pour thème l’histoire de la restauration, l’histoire des techniques ou les sciences des matériaux. Il nécessite donc d’avoir une pratique de conservation-restauration.
Contact : Olivier Zeder, directeur des études du département des restaurateurs de l’INP
(olivier.zeder@inp.fr)

Les documents officiels de candidature sont ici.

Pass Culture
21/03/19

Retrouvez le courrier officiel ici et

Colloque "Patrimoines et territoires", 7 et 8 novembre 2019, Roanne
15/02/19

Le colloque "Patrimoines et territoires"se déroulera les 7 et 8 novembre 2019 à l'IUT de Roanne (Université Jean Monnet, Saint-Etienne)

Plus de détails ici.

Pass Culture
04/02/19

Lancement de l'expérimentation 
auprès de 12000 jeunes à partir du 1er février 

Appel à con-TRI-bution: Le tri dans les collections patrimoniales
29/01/19

Nouvelle journée d'étude d'APrévU :
Appel à con-TRI-bution
Le tri dans les collections patrimoniales 

APrévU, en collaboration avec Bruno Perdu, membre d’Aprévu, conservateur-restaurateur sculpture et maître de conférences au sein du Master 2 CRBC parcours conservation-restauration du patrimoine de l’Université Paris 1, organise une journée d’étude sur le tri dans les collections patrimoniales en décembre 2019. 

APrévU lance donc un appel à contribution ! Envoyez-nous un résumé de l'intervention que vous souhaitez faire : une demi page Word en Times New Roman police 12, pas plus !

Date limite d’envoi : 31 mars 2019.

Pour en savoir plus.


APrévu attend vos contributions
et vous remercie !

[Formation] propositions par le CFPTS
29/01/19

Le CFPTS a récemment enrichi son offre de formation en direction de nouveaux publics dans le cadre du développement des apprentissages de compétences transversales au sein de ses stages ou par la création de stages spécifiques. 

Ainsi, la formation longue de Régisseur d'exposition et les deux formations plus courtes, Gestion de projet d’exposition et Régie lumière d’expositions, dessinent un nouvel ensemble complet autour de la muséographie et des expositions, en direction des techniciens et des régisseurs de ce secteur.

Régisseur d'exposition 
Métiers de la muséographie et de l'exposition

Prochaine session : du 27/01/2020 au 17/04/202
Public : 
Techniciens d’expositions/muséographes, monteurs, accrocheurs, régisseurs d’espaces, techniciens et régisseurs de spectacle.
Objectif : 
Développer les compétences méthodologiques, d’organisation et de gestion, nécessaires à l’exercice de la fonction de régisseur d’exposition : compréhension scénographique d’un projet, planification et coordination de toutes les étapes de la mise en place d’une exposition, sur ses aspects techniques.

Gestion de projet d’exposition
Méthodologie, ordonnancement, suivi budgétaire


Session 2019 : du 25/02/2019 au 08/03/2019
Public : 
Régisseurs d’exposition, régisseurs d’œœuvres, chefs d’équipe monteurs.
Objectif :
Développer les compétences méthodologiques, d’organisation et de gestion/suivi budgétaire pour des projets d’expositions.


Régie lumière d’exposition
Musée, exposition

Session : du 24/06/2019 au 05/07/2019
Public : 
Régisseurs lumière et techniciens lumière du spectacle vivant, techniciens lumière du patrimoine.
Objectif : 
Appréhender les spécificités de l'éclairage muséographique et d'exposition afin d’optimiser sa pratique professionnelle, et prendre en charge la régie lumière d’une exposition.

Le Mobilier national souhaite effectuer des dépôts plus nombreux dans les musées!
29/01/19

Le Mobilier national conserve une importante collections de meubles des XVIIIe, XIXe et XXe siècles répondant aux typologies les plus variées: lits, armoires, bibliothèques, buffets, bureaux, tables à écrire, secrétaires, tables de toilettes, écrans de cheminée, baromètres, horloges, sièges, , etc. 

Au sein de ce vaste ensemble, plusieurs milliers de pièces, qui n'ont plus vocation à servir à l'ameublement des résidences officielles, seraient susceptibles de rejoindre des établissements patrimoniaux.

 Les conservateurs intéressés par des dépôts de longue durée peuvent s'adresser à Thierry Sarmant, directeur des collections du Mobilier national (thierry.sarmant@culture.gouv.fr, 01 44 08 52 02).

[Offre d'emploi] Chargé(e) de mission - Réseau des Musées (mission de 8 mois)
20/12/18

Pour plus de détail, voir ici.

[Offre d'emploi] Attaché de conservation du patrimoine,spécialiste du mobilier archéologique de la période romaine
18/12/18

Plus de détails ici.

Conférence musée quai Branly: Corps matériels, corps virtuels
17/12/18

Retrouvez tous les détails ici.

[Offre d'emploi] Chargé(e) des publics, musée Lambinet
17/12/18

Plus de détails ici.

[Offre d'emploi] Directeur du musée d'art et d'histoire, Pithiviers
17/12/18

Pour plus de détails, cliquer ici.

[Offre d'emploi] Chargé de mission, Musée de Richelieu
13/12/18

Plus de détails ici.

[Offre d'emploi] Chargé de mission, Châteauroux
13/12/18

Plus de détails ici.

[Offre d'emploi] Chargé de mission au musée George Sand à La Châtre (36)
13/12/18

Plus de détails ici.

[Offre d'emploi] Responsable, Musée du verre, Dordives
13/12/18

Plus de détails ici.

[Offre d'emploi] directeur/trice spécialisé en art moderne et contemporain , Nancy
12/12/18

Pour plus de détails, cliquer ici.

[Offre d'emploi] Attaché de conservation Musée d'art et d'histoire, Pithiviers
12/12/18

Pour plus de détails cliquer ici.

[Offre d'emploi] Chargé de mission en charge rédaction du projet scientifique et culturel du Musée de Richelieu, CDD, 8 mois.
03/12/18

Plus de détails sur cette offre ici.

[Offre d'emploi] Châteauroux, chargé de mission Conservateur du patrimoine
28/11/18

Recrutement concernant un chargé de mission pour le musée Bertrand à Châteauroux (36), pour plus de détail, cliquer ici.

Rendez-vous ethnologiques 2019 de Salagon : "Des possibles façons d'habiter", Mane, 20-21 juin 2019
27/11/18

Rendez-vous ethnologiques de Salagon le 20 et 21 juin 2019: Des possibles façons d’habiter, en collaboration avec le CRIA et l’IDEMEC (UMR 7307 AMU-CNRS):

 

Nous invitons ceux que le sujet intéresse, qu’ils soient universitaires, qu’ils travaillent dans un musée ou traitent de la thématique dans un autre cadre, à envoyer une proposition de communication à envoyer à Isabelle Laban-Dal Canto isabelle.laban-dal-canto@le04.fr et Antonin Chabert antonin.chabert@le04.fr avant le 15 janvier 2019 sous forme numérique (Word), maximum 2 000 signes espaces compris.Les intervenants retenus seront défrayés (voyage et hébergement).

 

"Dans un essai fondateur, Tim Ingold proposait d’examiner les multiples relations que nous fabriquons avec les êtres et choses qui nous environnent pour saisir les multiples façons d’être au monde que nous développons[1]. Il nommait ce programme « the dwelling perspective », en postulant qu’une des grandes affaires des humains en société consiste à créer des liens, des attachements, des contacts harmonieux avec l’environnement et  les autres êtres vivants. En revenant quelques années plus tard sur sa perspective[2], il se repend d’une lecture par trop hédoniste, pacifique et consensuelle de l’habiter comme pratique relationnelle, en intégrant dans sa réflexion la politique, les conflits et les difficultés qui affleurent dans des démarches qui sont le plus souvent socialement négociées. La maison, le chez soi, le territoire se posent dans nos vies comme des projets d’amélioration de nos conditions physiques et psychologiques, marqués par l’imagination, les désirs ou la volonté d’émancipation, mais également comme des lieux contestés, aux prises avec la domination économique, les oppositions sociales et les contraintes politiques.

On pourrait décliner à l’envie les pistes de recherche autour de cette perspective renouvelée de l’habiter, mais l’optique du rendez-vous ethnologique de Salagon privilégie les échanges entre les mondes de l’ethnologie, des musées et des acteurs du patrimoine. C’est pourquoi la ligne directrice et transversale de ce rendez-vous est une description des possibles façons d’habiter et de parler de nos logements, nos maisons, nos immeubles, nos quartiers. Elle s’articule avec les regards sur la culture matérielle, les analyses des structures sociales et les expériences muséographiques contemporaines qui irriguent les réflexions du rendez vous depuis sa première édition. Une série de qualificatifs permet alors de réfléchir à la thématique.

Maison matérielle. Habiter c’est créer matériellement un espace où se trouver, rester, dormir. Ces maisons appellent d’abord des descriptions fines des techniques de construction, des choix esthétiques singuliers ou appropriés, des multiples sources d’approvisionnement en meubles et matériaux, de l’intelligence matérielle à l’œuvre, des choix idéologiques, comme dans l’auto ou l’éco-construction et des collaborations entre architectes, techniciens et clients. Elles nourrissent un panorama des postures techniques et symboliques que l’on peut comparer, exposer, publier, et dont on peut suivre l’évolution dans le temps et l’espace. 

Maison sensorielle. Habiter c’est engager des corps et des sens dans des lieux, plus ou moins configurés par les humains, qui conditionnent le développement, les transformations et la perception de soi et des autres. Par la mobilisation de l’ensemble des sens dans la construction et les usages des lieux d’habitation, les corps et ses perceptions révèlent les capacités humaines à sentir le monde, mais également l’adaptation biologique à nos environnements. Ils font également jouer différentes formes de mémoire, en mobilisant les souvenirs sensoriels des lieux et participent ainsi de leur représentation.

Maison symbole. Habiter c’est aussi qualifier, élire ou subir un « chez soi » qui renvoie à une identité sociale et culturelle, qui matérialise des orientations politiques, morales ou religieuses. Les lieux de mémoire ou les musées sont une des déclinaisons possibles de ces maisons symbole, mais les maisons de famille, à une autre échelle, jouent également ce rôle d’identification. Habiter c’est ainsi reconnaître le soi et le non-soi, définir le local ou l’exotique, activer des stratégies d’attachement ou se défendre d’une assignation non-consentie.

Maison commune. Habiter c’est construire et entretenir des liens avec des « autres » plus ou moins éloignés : fonder et abriter une famille, rassembler les citoyens ou les fidèles dans un lieu commun, recueillir sous un même toit des gens en difficulté,  exalter le soi collectif contre ou avec d’autres collectifs, faire de l’art dans une friche, refonder une société alternative comme pour certains néo-ruraux, mais également entrer dans des dynamiques de voisinage qui impliquent des manière coexister et de partager des lieux communs.

Maison éphémère. Habiter c’est également vivre temporairement dans un lieu, de gré ou de force, sans nécessité ou possibilité d’enracinement à long terme dans un habitat. Le touriste loge à l’hôtel, en Airbnb ou en camping-car, le nomade sous une yourte ou dans une caravane, le randonneur au refuge ou sous une tente, le déplacé dans des camps qui durent, le pèlerin au couvent, le hors-la-loi dans le maquis. Habiter le mouvement et l’éphémère n’est donc pas une situation inhabituelle.

Maison contestée.  Habiter c’est prendre place, s’approprier un espace, le défendre contre les autres, le valoriser pour les siens et le conquérir ou le détruire si nécessaire. Des habitants peuvent être délogés par les politiques coloniales, les spoliations au nom du progrès et du développement, les destructions pendant les conflits armés, les crises immobilières du début du XXIe siècle. D’autres s’installent pour défendre un droit minimal au logement et la diversité démocratique comme dans les ZAD, ou souhaitent reconquérir des maisons dont l’héritage est problématique et remet en jeu l’histoire familiale et collective. 

Maison racontée. Habiter c’est rendre compte de l’expérience même d’habiter, mettre des mots, des images, des sons sur les épreuves, les sentiments, les cahots, les joies que provoquent notre vie dans un lieu donné. Comment raconte-t-on la vie dans une maison, que montrent les peintres du domestique, quelle place le cinéma accorde-t-il au rapport au lieu de vie ? Les façons de parler de sa maison, de son lieu, de son territoire sont multiples et déploient peut-être des pratiques artistiques et créatives dont il faut mesurer l’originalité et les particularités.

Maison pensée.  Habiter c’est réfléchir sur soi. Entre la décoration intérieure, le do it yourself, la geste des « starchitectes » et les pratiques muséologiques se déploie un éventail de modalités de penser pratiquement et de parler théoriquement de nos logements et de nos façons d’y vivre. Le simple fait que nous puissions parler réflexivement de nos expériences, mettre en débat, proposer et expérimenter, ajoute une dimension complémentaire aux seules productions artistiques.

Maison palimpseste. Habiter dans le temps long un espace ou s’y installer au début, c’est modifier les espaces, les circulations, les fonctions, les attributs de sa maison. Au gré des évolutions des technologies, des valeurs morales, des goûts esthétiques, une maison est une page déjà écrite sur laquelle des occupants viennent inscrire leurs propres nécessités et leurs propres modes d’usage. La maison témoigne alors autant de son passé que de son présent et fonctionne comme le palimpseste de nos manières de vivre.

Ces multiples facettes de la maison se croisent et se superposent toujours dans les maisons que nous fréquentons et que nous habitons. Elles permettent de mieux appréhender la diversité de nos manières d’habiter, même si le sujet n’est pas nouveau dans la littérature académique et le monde du patrimoine. La fabrication du « chez soi », les façons d’y vivre, les manières de le transformer dessinent un ensemble de pratiques, de savoirs, de valeurs dont l’ethnologie de l’Europe a tôt fait un objet d’étude central (enquête sur l’architecture rurale, musée des maisons en plein air, intérieurs domestiques). Les musées, de l’archéologie antique dans les musées universels aux period rooms, en passant par les expositions monographiques d’architectes, ont su mettre en exposition les maisons et l’habiter. Les parcs naturels habités ont ouvert de nouvelles voies dans les politiques de conservation. Des centres de recherche travaillent aujourd’hui sur l’espace, l’aménagement, les ambiances urbaines.  Des citoyens actifs se battent pour défendre des lieux de vie, des espaces humanisés, des écosystèmes agricoles.

Et chacun de nous, dans nos vies quotidiennes, parcourrons, aménageons, valorisons nos habitats, réfléchissons aux façons de mieux y vivre – aidés par Ikea, les vides greniers, les héritages, les envies de faire soi-même et poussés, pour certains, par les urgences climatiques et le destin tragique annoncé de notre planète. L’écart est certes grand entre le napperon de crochet de tante Hélène et la bibliothèque en série suédoise, entre l’envie de repeindre le salon et le désir d’opter pour une maison passive. Mais toutes ces petites choses et ces souhaits parfois inaccessibles nous disent sans doute quelque chose d’essentiel de notre rapport au lieu dans lequel se passe nos vies, notre volonté de maîtriser notre environnement le plus immédiat et le plus intime."

Cyril Isnart, CNRS, IDEMEC (Aix-en-Provence)

 

Comité organisateur: Jean-Yves Durand, CRIA-UMinho (Braga, Portugal), Cyril Isnart, IDEMEC (Aix-en-Provence), Isabelle Laban-Dal Canto, musée de Salagon (Mane), Antonin Chabert, musée de Salagon (Mane).

 

Musée de Salagon, le Prieuré, 04300 Mane, http://www.musee-de-salagon.com/

 

 

Comité français d'histoire de l'art (CFHA) - Prix Nicole -candidature avant le 21 décembre 2018
27/11/18

Le Prix Nicole, créé à l'initiative de la Société de l'Histoire de l'Art
français, récompense chaque année l'auteur d'une thèse de doctorat
portant sur l'art français du XVIe, du XVIIe ou du XVIIIe siècle,
relative à la peinture, au dessin, à la gravure, à la sculpture, à
l'architecture ou aux arts décoratifs. Il est décerné sous l'égide du
Comité français d'histoire de l'art.

Ne peuvent concourir que les candidats n'ayant pas à l'heure actuelle de
situation professionnelle permanente.

Les candidats adresseront avant le vendredi 21 décembre 2018 une version
numérique de la thèse et du rapport de soutenance à Margherita
Valentini, au secrétariat du CFHA (secretariat.cfha[at]gmail.com) et un
exemplaire sur papier à :

   Christine Peltre
   Prix Nicole
   Présidente du Comité français d'histoire de l'art
   Institut national d'histoire de l'art
   2, rue Vivienne
   75002 Paris

 

Pour plus de détails, voir ici.

Colloque Musées d'hier en devenir - Ethnopôle GARAE
22/11/18

L’Ethnopôle GARAE est heureux de vous inviter au colloque Musées d’hier en devenir à Carcasonne dans la maison des mémoires du 19 et 20 décembre 2018.

Consacré au devenir des musées d’ethnographie, le propos de ce colloque se fonde sur un parti pris quelque peu iconoclaste. Nous nous intéresserons, non pas aux musées les plus neufs ou les plus innovants, mais au contraire à ceux, qui pour une raison ou une autre, ont loupé le coche de la rénovation et se sont trouvés pris au piège d’un certain immobilisme. Partant du constat que ces belles endormies ne sont pas forcément boudées du public, nous essaierons de comprendre comment elles continuent à faire sens et le cas échéant, quel parti elles tirent du fait d’être restées dans leur jus. Si face à la course à l’innovation, qui est aussi une course à l’audience, certains entrevoient la fin du musée, nous essaierons quant à nous de saisir les ressorts de sa permanence. Cette rencontre entend intéresser, au-delà des spécialistes (ethnologues et muséologues), un public plus large de professionnels et d’amateurs éclairés, engagés d’une manière ou d’une autre dans l’action patrimoniale. L’ambition est de leur apporter les moyens d’une réflexivité, en prenant doublement appui sur les acquis disciplinaires et le partage d’expériences en cours.

 

Programme du Colloque Muséesd'hier

8ème édition du festival musées (em)portables
14/11/18

Il reste une quinzaine de jours pour participer à la 8ème édition du festival musées (em)portables qui invite les visiteurs de musées, châteaux, monuments..., individus comme groupes, à faire un film avec leur téléphone portable sur leur expérience de visite. La seule contrainte est que le film n’excède pas trois minutes. 

La date limite de remise des films est le 1er décembre 2018 minuit.
La remise des prix aura lieu le 24 janvier 2019 à 12 heures aux Docks-Cité de la mode et du design dans le cadre du SITEM, salon professionnel international des musées, lieux de culture et de tourisme. 
Cette année encore, le Ministère de la Culture renouvelle son soutien au festival avec un prix qui distinguera des films faits par de jeunes publics.

Téléchargez le communiqué de la 8ème édition du festival musées (em)portables

[Offre d'emploi] Chargé.e de communication, Anjou
24/10/18

Pour plus de détails, cliquer ici.

Décès de notre collègue Jean-Jacques Berteaux.
18/10/18

Nous apprenons le décès de notre collègue Jean-Jacques Bertaux.

Il est né en 1933, à Cherbourg (Manche). Ses études le conduisent à Caen, en 1952, alors que le musée de Normandie fondé en 1946 est encore hébergé dans des baraquements provisoires. Après une mission à l'inventaire des monuments historiques, Jean-Jacques Bertaux devient assistant au musée en 1962, l'année même de la première ouverture au public. Il y conduira toute sa carrière et en sera le directeur de 1982 à 1998.

Très impliqué dans la vie de notre association, il fut président de la section fédérée Basse-Normandie, vice-président de l’AGCCPF dont il assura la présidence à partir de 1989. Il entraîna l’association dans les travaux préparatoires qui donnèrent naissance aux statuts des conservateurs ainsi qu’aux réflexions sur les premiers projets de loi sur les musées qui ne purent malheureusement aboutir. Il s’était beaucoup attaché à associer les sections fédérées au conseil d’administration national.

En 2009 Jean-Jacques Bertaux publiait le manuscrit du journal de route du musée, document unique sur un projet en devenir entre 1946 et 1956.

Nous transmettons à ses proches nos très sincères condoléances.

Journée nationale de la mission PATSTEC du Musée des arts et métiers, Cnam-Paris - 14/11/2018 de 14h00 à 18h00
15/10/18

La prochaine séance de la Journée Nationale de la mission de Sauvegarde du Patrimoine Scientifique et Technique Contemporain-PATSTEC du Musée des arts et métiers, se tiendra le mercredi 14 novembre prochain, salle de conférences du musée, de 14h00 à 18h00. 
Voici l'ordre du jour ainsi que la fiche de participation.

Journée Professionnelle
09/10/18

Le propos

Depuis les années 1990, les rénovations et créations de musées sont nombreuses en France. Ce dynamisme témoigne d’un investissement continu des collectivités territoriales et de l’État.

  • Quelles sont les raisons qui incitent les responsables politiques de nos territoires à s’investir dans une telle entreprise, longue et coûteuse ? Dans quels contextes s’inscrivent ces projets de grande ampleur ?

Les enjeux scientifiques, culturels, éducatifs sont-ils pris en compte au même titre que le développement économique et sociétal des territoires ?

  •  Les réserves sont au cœur de la vie d'un musée et il est important de poser la problématique de leur aménagement dans le cadre global du chantier.

Consacrés au travail de l'équipe scientifique, ces espaces sont indispensables à la conservation et à l'étude des œuvres, tout en étant invisibles aux yeux du public comme aux yeux des responsables de la collectivité.

  •  Le travail de conception du projet de rénovation/création, ainsi que sa réalisation, impliquent des compétences multiples et des approches croisées qui doivent s'unir autour du projet commun.

Quels rouages se mettent alors en place ? Quels sont la place et le rôle de chacun ? Comment réussir la synergie de l'équipe ?

 

Confronter les regards sur ces questions, mettre en perspective les expériences des uns et des autres, prendre en considération les difficultés que soulèvent les projets, tel est le propos de cette journée.

 

Le programme

La journée se structurera autour de 3 tables rondes qui laisseront une large place au débat : 

  • les enjeux d'une rénovation ou d'une création de musée
  • la place et le rôle des réserves de musées
  • les relations entre les acteurs du projet

Retrouvez le programme complet ici 

 

Les participants

Cette journée s'adresse aux élus et aux professionnels des musées. Elle donne la parole aux personnes impliquées dans la création et/ou la rénovation d'un musée.

 

RESERVATION

Cette journée est gratuite mais ouverte sur réservation : merci de vous inscrire avant le 10 novembre sur musees-occitanie.fr

Nous vous conseillons de vous inscrire rapidement pour pouvoir bénéficier d’une place ainsi que du déjeuner/buffet offert (nombre de places limité).

Si vous ne pouviez pas bénéficier d'une place pour le déjeuner, vous trouverez des possibilités de restauration à proximité du musée (à la charge des participants).

 

[Offre d'emploi] Agent Recoleur de la collection Camille Saint-Saëns
09/10/18

Plus de détails ici

Nouvelle édition de "L'argument de Rouen", mercredi 10 octobre de 10h à 18h à Rouen
01/10/18

Cette année, L’Argument de Rouen, nouveau rendez-vous permettant de débattre sur le monde des musées et mis en place par les Musées métropolitains de Rouen Normandie et l'INHA, s'articulera autour du thème: Egalité femmes-hommes : où en sont les musées ? 

Cet événement, placé sous le parrainage du Ministère de la culture et organisé avec l’association AWARE (Archives of Women Artists, Research and Exhibition), se tiendra le 10 octobre 2018, de 10h à 18h à Rouen.

A cette occasion, la charte Egalité femmes-hommes que les Musées métropolitains de Rouen Normandie ont élaborée et qui est la première du genre en France, sera rendue publique. Frances Morris, directrice de la Tate Modern et invitée d’honneur, sera présente.

Pour plus de détails, cliquer ici.

Vous pouvez également retrouver sur Youtube les Arguments de 2016, Diversité : La place des musées, et de 2017,
Puissance des expositions et responsabilités des musées au XXIe siècle.
 

[Offre d'emploi] Concepteur du projet Centre Européen Maille Mode Marques OU chef de projet Centre européen Maille Mode Marques
28/09/18

Plus de détails ici .

[Offre d'emploi] Chargé.e d’inventaire des collections muséales du Musée Utah Beach à Sainte-Marie-du-Mont (50), la Fabrique de Patrimoines en Normandie, CDD 6 mois
28/09/18

Plus de détails ici

[Offre d'emploi] Ambassadeur du musée, Musée des Traditions et Arts Normands, Martainville-Épreville (76), Service civique 9 mois
28/09/18

Plus de détails ici

[Offre d'emploi] Agent chargé de l’accueil et de médiation, référent collection au musée de la Résistance et de la Déportation de l’Ain à Nantua (Ain 01)
27/09/18

Plus de détails ici

[Offre d'emploi] Régisseur.se des collections - Centre national des Phares - Musée des Phares et Balises
27/09/18

Plus de détails ici

[Offre d'emploi] Conservateur.trice spécialiste des arts graphiques/Musée des Beaux-Arts & d’Archéologie de Besançon (25)
27/09/18

Plus de détails ici

Appel à candidature OFAJ
21/09/18

Comme chaque année, l'OFAJ organise un échange franco-allemand de jeunes professionnels de musées, conjointement avec le SMF et la Stiftung Haus der Geschichte der Bundesrepublik de Bonn.

Le programme s'adresse en priorité aux professionnels de musées de moins de 35 ans et, par dérogation, aux professionnels d'autres secteurs patrimoniaux (archives, monuments historiques) ou aux étudiants pouvant attester d'une expérience significative dans le domaine.

Les candidatures sont à adresser par courriel à virginie.desrante@culture.gouv.fr avant le 1er décembre 2018.

Pour plus de détails, cliquer ici

Journée d’étude «Musées et environnement sonore » le 9 octobre 2018 à l’hôtel de ville de Chinon
29/08/18

A l’occasion de l’exposition Piano Piano au Carroi-musée de Chinon (jusqu’au 18 novembre 2018) et du
projet de maison des illustres Joy-Dutilleux à Candes-Saint-Martin,

la DRAC Centre - Val de Loire,
la communauté de communes Chinon Vienne et Loire,
la ville de Chinon,
la mission culture et santé,
l’Association des personnels scientifiques des musées de la région Centre
organisent une journée d’étude «Musées et environnement sonore » le 9 octobre 2018 à l’hôtel de ville de Chinon.

 

Cette journée aura pour objectif de :
- proposer un bilan sommaire des musées en Centre Val de Loire utilisant le matériau sonore dans leur
projet scientifique et culturel.
- encourager les croisements transdisciplinaires (histoire des arts, pratiques sociales).
- voir quelles actions sont menées à l’extérieur de la région pour susciter l’intérêt sur la thématique,
l’échange, l’envie de la part des professionnels des musées et la mise en place d’éventuels projets.


Journée d’étude
Musées et environnement sonore
9 octobre 2018, Hôtel de ville, Chinon (37)
Entrée gratuite sur réservation

Télécharger le programme

Journée d’échanges professionnels sur le thème « Les archives dans les musées», le jeudi 25 octobre 2018
29/08/18

L'Association des personnels scientifiques des musées de la région Centre en partenariat avec le musée de la marine de Loire à Châteauneuf-sur-Loire organise une journée d’échanges professionnels sur le thème d’actualité « Les archives
dans les musées», le jeudi 25 octobre 2018.

 

Participation à cette journée :
- Gratuit : adhérent seulement
- 30 € : tarif normal pour les non-adhérents
- 15 € : tarif réduit pour les non-adhérents (étudiant, chômeur)

 

Pour les personnels scientifiques des musées de la région Centre : pensez à la primo-adhésion qui vous permet, pour 18 € d'adhérer à l’APSMRC et de participer aux journées d'échanges professionnels.

 

Déjeuner au restaurant (15€ à la charge des participants)

 

Inscription avant le mardi 23 octobre 2018

Télécharger le programme

 

Inscriptions aux stages organisés par le CNFPT et l'Association des personnels scientifiques des musées de la région Centre
29/08/18

Des places sont encore disponibles pour les stages de formations organisés par le CNFPT et l'Association des personnels scientifiques des musées de la région Centre.

 

Pour plus d'informations, consulter le site de l'Association des personnels scientifiques des musées de la région centre : http://musees.regioncentre.fr/qui-sommes-nous

 

Contact : contact@museescentre.com

Journée professionnelle sur « la stratégie numérique dans les musées ». le 5 octobre 2018
27/08/18

À la suite du rapport Musées du XXIe siècle et des Assises des métiers des musées, le ministère de la Culture, en collaboration avec l’Institut national du patrimoine, ICOM France et l’Association Générale des Conservateurs des Collections Publiques de France, organise une journée professionnelle dédiée à la stratégie numérique dans les musées.

 

Télécharger le flyer

Plan
02/07/18

La ministre de la culture a présenté, le 29 mars, son plan "Culture près de chez vous" dont l’objectif  est de conduire les œuvres et les artistes sur les routes de France, en particulier dans les territoires éloignés des grandes capitales culturelles.  Ce plan mobilisera des moyens nouveaux de la part du ministère de la Culture soit 6,5 millions de crédits déconcentrés supplémentaires en 2018.

Fondé sur un dialogue partenarial avec les collectivités territoriales, ce plan associe les services du ministère de la Culture et en premier lieu au niveau déconcentré dans les directions régionales des affaires culturelles, et les établissements publics nationaux ou des lieux labellisés dans le domaine des musées, du spectacle vivant, de la création artistique.

Une étape essentielle de cette politique a été franchie le 11 juin dernier avec le dévoilement du « Catalogue des désirs », recensant près de 500 œuvres et objets iconiques des collections nationales proposé à l’itinérance. Ce nouveau dispositif a pour objectif de faciliter leur circulation sur le territoire, dans des lieux patrimoniaux labellisés en capacité de les accueillir, musées de France, maisons des illustres, monuments historiques, archives, bibliothèques…

Les DRAC ont été sollicitées pour identifier dans les régions les sites hôtes potentiels, et nouer avec leurs responsables et leurs tutelles les premiers contacts. Elles sont appelées à être le premier interlocuteur des territoires candidats, et à les accompagner dans l’instruction de leur projet. A ce jour, vous avez été nombreux à manifester votre intérêt pour cette initiative.

 

Aussi, je souhaitais vous informer de l’organisation prochaine d’un forum national destiné à partager les dernières informations sur le dispositif, rencontrer les musées nationaux, et prendre date pour le déploiement des projets de l’année 2019.  Cette rencontre aura lieu au musée des Arts et Métiers (CNAM), à Paris, le 12 juillet de 13h45 à 17h. 

Les invitations au forum sont adressées par voie électronique aux établissements sur la recommandation des DRAC.

 

L'AGCCPF et son réseau (sections fédérées) sont sollicités pour compléter le dispositif et apporter si possible un appui aux DRAC . En effet les sections fédérées de par leur connaissance du terrain régional peuvent aider aisément à faire remonter des projets.

 

Sylvain Amic et Olivia Voisin, commissaires généraux

Avis de décès
09/05/18

Notre collègue angevin Vincent Dennys, nous a quitté.

 

Il a été un des conservateurs de la première promotion formée pour la spécialité PSTN,et pendant quinze année, il a dirigé le Museum d'histoire naturelle de Angers, avant d’être nommé responsable de la biodiversité pour l’agglomération angevine. Il était un des membres très actif de l'AGCCPF et du Conseil d'administration depuis de nombreuses années .

 

En particulier, il avait coordonné le numéro de la Revue de l'AGCCPF sur les muséums d'histoire naturelle et a participé avec les autres membres du Conseil au travail préliminaire coordonné par le Président (alors Christophe Vital) à l'édition du libre Blanc paru en 2011.

 

Tous les membres du Conseil d 'administration se joignent à moi pour adresser nos sincères condoléances à sa famille et ses amis proches. 

 

Catherine Cuenca

Présidente de l'AGCCPF

Appel à communication:
20/02/18

La section fédérée Pays de la Loire de l'AGCCPF et le C2RMF lance un appel à communications en vue de Journées d'étude les 17 et 18 novembre à Nantes.

Afin de sensibiliser les responsables de collections, professionnels des musées et des Monuments Historiques, à l’histoire matérielle des biens culturels pour mieux comprendre les œuvres, mieux les conserver et contribuer au développement de l’écriture de l’histoire de la restauration, le C2RMF (Centre de recherche et de restauration des musées de France) organise deux journées d’étude qui permettront, à partir d’exemples concrets et de retours d’expérience autour d’œuvres majoritairement conservées dans les collections publiques de l’Ouest de la France, d’identifier les enjeux de la constitution de cette mémoire.

 

Document appel à communications

 

Vos propositions de communications sont à envoyer à lorraine.mailho@culture.gouv.fr avant le 16 mars 2018.

 

L'AGCCPF

Avis de décès
17/01/18

Nous apprenons avec tristesse le décès de Monsieur François Pomarède, archéologue et historien de l'art, qui avait été conservateur des musées de la Meuse, puis du musée des Beaux-arts de Reims. Il avait été membre de l'AGCCPF et avait été un défenseur très actif de notre profession tout au long de sa carrière. Nous adressons toutes nos condoléances à sa famille. 

 

L'AGCCPF

Consultation de l'UE sur l'ivoire
11/10/17

La Commission européenne vient de lancer une consultation publique sur l'ivoire. La version française de ce questionnaire est désormais disponible, à l'adresse suivante :

 

https://ec.europa.eu/info/consultations/public-consultation-ivory-trade-eu_fr

 

La consultation est ouverte jusqu'au 8 décembre.

 

L'AGCCPF

Abonnement

Recevez la revue Musées & Collections publiques de France dans sa nouvelle maquette en quadrichromie, au rythme de 3 numéros par an

LES SECTIONS FEDEREES
Sélectionnez la section de votre choix :